Présentation en bande d’un percheron, d’un cob normand et d’un Poitevin mulassier

  • 5 minutes

  • Amphitea

Présentation de race

L’Union Régionale des Pays de la Loire des Chevaux de Trait vous présente trois de ses races de chevaux de travail du territoire ligérien. Cet exceptionnel terroir est à l’origine de quelques-unes des races de chevaux de trait les plus emblématiques. Nous vous présentons ici le Cheval de Trait Poitevin, le Cob Normand, et le Percheron.

Le cheval de Trait Poitevin
Il s’agit de la race la plus menacée parmi les neuf races de chevaux de Trait avec seulement 60 naissances par an dans la France entière. Il trouve ses origines sous le règne d’Henri IV, avec l’accouplement des juments locales avec des chevaux de races brabançonnes et frisonnes.
Originaire du marais poitevin, son berceau se trouve en Vendée et Poitou-Charentes.
C’est un cheval de trait élégant avec des couleurs de robes originales, dont le noir, le gris fer et l’isabelle avec la raie de mulet.
Le cheval de trait Poitevin est un cheval d’une grande rusticité, calme et affectueux. Il est adapté pour le loisir attelé ou monté, mais également pour l’utilisation professionnelle.
La race est également utilisée pour la production de Mules Poitevines, fruit du croisement de la jument Poitevine Mulassière et du Baudet du Poitou. La Mule Poitevine est un animal incomparable dont la réputation a largement dépassé les frontières de l’hexagone. Sa robustesse et sa puissance, induites par un format important hérité de ses parents, sa rusticité, sa sobriété, la sûreté de son pied, son endurance et sa longévité, font de la Mule Poitevine un animal d’exception.

Le Cob Normand
L’origine du Cob Normand se confond avec celle du carrossier jusqu’au début du XXè siècle . C’est au XXIè à la suite de l’importation de Grande Bretagne du NORFOLK que va se créer une jumenterie carrossière avec des produits ayant du sang, une bonne charpente, de l’énergie et de l’élégance. Avec l’apparition de l’automobile au début du dernier siècle, cette jumenterie se différencie en trotteur et en cob normand, qui après la dernière guerre et l’intrusion de pur sang anglais donnera le prestigieux selle français.
Son effectif se situe principalement dans la Manche et départements limitrophes, la région des Pays de la Loire accueille un tiers de naissances nationales, en net recul depuis ces dernières années.
De taille moyenne, il est de robe baie ou alezane, sa tête et physionomie sont proches de son cousin le selle Français. Bien membré, étoffé, harmonieux et bien équilibré, il a conservé le type demi-sang, avec des allures brillantes, et une parfaite aptitude à l’attelage. Il est par excellence le cheval d’une génération nouvelle de cavaliers et d’amateurs d’attelage, recherché et apprécié en tant que cheval de loisir et même de sport en compétitions officielles d’attelage.

Percheron
Originaire du Perche, la plus petite des provinces françaises, dont le berceau s’étend de la Normandie aux Pays de la Loire, le cheval percheron s’est façonné au cours du 19ème siècle une renommée qui ne l’a plus quitté.
Avant de devenir le cheval de trait que l’on connaît aujourd’hui, le percheron a vécu plusieurs vies. Successivement monture des chevaliers, tractionneur de diligences, puis cheval agricole, il a mal vécu l’avènement de l’énergie motorisée dans la première moitié du 20ème siècle, au point d’être considéré dans les années 1960-1970 comme menacé de disparition.
En ce début du 21ème siècle, il est revenu sur le devant de la scène, fort de la diversité de ses modèles qui vont du diligencier léger et sportif au trait solide et tractionneur, et doté des qualités qui ont toujours été siennes, placidité et courage, le cheval percheron fait briller la richesse de son terroir partout dans le monde.
C’est un cheval puissant et vigoureux, unissant force et distinction, de robe grise ou noire, sélectionné pour sa capacité à tracter de lourdes charges.
Son poids peut aller jusqu’à 1,2 tonnes. Sa taille varie de 1.55 m à 1.85 m. On distingue deux types. Le type trait, musculeux et puissant, est particulièrement adapté à la traction, travaux agricoles et au débardage. Il est de plus en plus utilisé dans les collectivités pour les travaux urbains. Le type diligencier, plus grand et plus léger, excelle dans les disciplines de l’attelage de prestige ou de compétition, ainsi qu’en équitation de loisir.

Dates et horaires

vendredi 9 novembre 2018

18:40

18:45

Carrière Amphitéa